jeudi 8 mai 2008

L'argent est un bon serviteur...


Comme le fondent deux phéno- mènes désormais avérés, 1) l'épuise- ment des ressources en énergie fossile et 2) le réchauffement climatique, la croissance quantitative conduit notre civilisation à sa mort. Un moyen d'agir sur le plan individuel consiste à réduire sa signature écologique en consommant de manière plus responsable et avec discernement. Cela se traduit globalement par une réduction de ses dépenses et, si l'on ne diminue pas son temps de travail, par une augmentation de son épargne.

Se pose alors la question de l'utilisation de cette épargne. Déposer ces sommes dans une banque ou les investir de manière indifférenciée sur les marchés financiers n'aboutit pas à une réduction de son impact personnel sur l'environnement puisque cet argent permet à d'autres acteurs économiques de consommer "à notre place": qui en finançant une usine ou un super-tanker, qui en construisant une villa ou en achetant une voiture à crédit. Alors, ne reste-t-il à l'idéaliste que la solution de détruire physiquement les signes monétaires non dépensés ?

Il existe un moyen plus intelligent d'utiliser son épargne. Un moyen bénéfique pour l'environnement. Qui plus est, un moyen qui fera, d'ici une vingtaine d'années, la fortune de celui qui aura eu la sagacité de l'utiliser. Ce moyen est simple et à la portée de chacun: il s'agit d'investir dans les énergies renouvelables. Demandez conseil à votre banquier, faites des recherche sur Internet. Il existe des fonds de placement qui ciblent le secteur des énergies renouvelables. D'autres sont spécialisés dans ce que l'on nomme les clean tech. Ces deux secteurs économiques vont sur-performer ces prochaines années, à mesure que l'on découvrira la nécessité - et la rentabilité - du développement durable et de la révolution énergétique. Une preuve par l'absurde ? Demandons-nous qui est assez fou pour, aujourd'hui, placer des fonds dans le secteur du transport aérien ou dans l'industrie du tourisme, secteurs qui, à moyen terme, viendront s'ajouter à la liste des espèces en voie de disparition !

1 commentaire:

Chris a dit…

L'argent est un système imparfait inventé par l'homme, donc bien compliqué...